Zoom sur la rénovation énergétique

renovation-energetique

L’hiver risque d’être rude cette année et votre poêle ne chauffe pas ou ne semble pas fonctionner à plein régime. Pourtant, votre facture n’a pas diminué et il semblerait bien que ce soit même le contraire. Auriez-vous besoin de demander à un technicien de se déplacer pour établir un diagnostic de performance énergétique (DPE) et un devis ? Allez-vous avoir besoin de faire estimer votre rendement énergétique afin de pouvoir obtenir un financement ?
Le point dans l’article suivant, sur toutes les étapes préalables, avant de se lancer dans des travaux de rénovation.

Pourquoi décider de rénover ?

L’objectif d’une rénovation énergétique est de se sentir bien et de profiter de son chez soi, tout autant que réaliser des économies. Comment améliorer son habitat : s’équiper confortablement et de manière sécurisée. Quand on sait que la facture énergétique d’un ménage atteint 30 % des dépenses d’un ménage, il est normal de vouloir réduire sa consommation. En termes de performances, le privilège est donné aux appareils nous faisant réaliser des économies d’énergie. Ainsi, cette dernière décennie est résolument tournée vers des questions écologiques et des soucis d’environnement. D’autre part, il est vérifié qu’un bien mobilier obsolète est davantage énergivore en plus d’être source de nuisances, d’accidents ménagers ou de court-circuit. Penser à son confort, c’est aussi : mieux s’isoler, éviter les courants d’air froids et minimiser les pertes de chaleur, ne plus avoir ces taches d’humidité sur les murs, etc.

Les étapes de la rénovation

Les différentes phases du fonctionnement de la rénovation énergétique :

  1. Une constatation ou une étude énergétique réalisée par un professionnel
  2. Une check-list des travaux ou des améliorations à apporter : faire estimer la nature et le coût des travaux
  3. Les solutions de financement
  4. Chercher un professionnel
  5. Le début des travaux de rénovation de chauffage

La réglementation thermique

Depuis le 1er janvier 2011, toute annonce immobilière doit mentionner le diagnostic de performance énergétique. Se conformant aux mesures de la RT (Réglementation Thermique), cette étude renseigne sur la performance énergétique d’un logement. Ce dernier reçoit un classement énergétique de A à G (du moins au plus énergivore). Il se peut qu’un jour vous déménagiez, changiez de région et décidez de revendre votre logement. Sa côte immobilière gagnera davantage en valeur avec un faible indice. Faire estimer le coût de ses futurs travaux Comme pour tous travaux de rénovation, la première phase de tout projet est de le faire évaluer par un spécialiste. Après le passage du technicien chauffagiste et si votre logement est déclaré énergivore, il est recommandé de procéder à la rénovation de votre système de chauffage.

Le financement des travaux de rénovation

Les travaux de rénovation ont un coût. Comme les interventions d’un professionnel sont plutôt onéreuses, adopter cette politique d’économie énergétique permettra de recevoir un coup de pouce financier.
Il est possible d’amortir ses travaux en contractant un prêt personnel auquel cas vous n’auriez pas besoin de justifier votre demande. Certains organismes publics et distributeurs d’énergie, pour citer l’Anah et l’EDF, ont mis en place diverses aides.
L’éco-Prêt Taux Zéro et le crédit d’impôt au développement durable sont également des mesures prises par l’État afin d’inciter les particuliers à entreprendre des travaux. Si les ressources du foyer ne dépassent pas le plafond de 30 000€, ils peuvent même bénéficier des deux dispositifs. Afin de prétendre à cette subvention de l’État, il faudra joindre un devis ou un bon de commande de la part du professionnel engagé pour réaliser sa rénovation.
Sur un bouquet de 30 000€ de 3 éco-travaux, le cumul de deux types de travaux peut conduire à un cumul de 2 types de travaux, soit 20 000€.

Comment trouver un professionnel ?

Dans le cas d’une demande d’éco-prêt, le professionnel choisi devra être certifié Reconnu Garant de l’Environnement (dit RGE). Les matériaux, les équipements et les procédés employés sont reconnus conformes aux critères environnementaux. Pour une meilleure comparaison, en contactant et en faisant venir sur les lieux plusieurs professionnels, on n’hésite pas à multiplier les demandes de devis.
Quelque soit l’envergure des modifications de la toiture, elles ont été apportées afin d’en améliorer la structure. Les travaux entrepris correspondront aux attentes et aux contraintes des clients.