Eco prêt travaux : la solution pour financer les travaux énergétiques

Pour lutter contre la dégradation de l’environnement, les banques disposent de l’éco prêt travaux, l’une des mesures phares du projet « Grenelle de l’environnement ». Selon la loi de finances pour 2016, ce prêt ne présente aucun intérêt jusqu’en fin décembre 2018. Ainsi, vous n’aurez aucun souci, au cas où vous voulez rénover votre maison pour qu’elle devienne plus économe en matière d’énergie.

Origines du prêt éco-travaux

Ayant conscience de l’état de la dégradation de la nature, c’est en 2009 que ce prêt avait été restauré par la loi de finances. Elle a été modifiée plusieurs fois depuis 2014 jusqu’en 2016. Après l’adaptation de cette nouvelle méthode le 1er janvier de cette année-ci, dernièrement, le ministre de l’écologie a déclaré que le crédit d’impôt et l’éco prêt travaux sont cumulables. De ce fait, vous pouvez bénéficier d’une avance ou de fond convenable sans aucune condition si vous désirez construire ou transformer votre habitat. De plus, vous ne payez pas d’intérêt, autant en profiter ! Grâce à cet emprunt, vous réduisez votre consommation d’énergie ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. Cependant, cette procédure n’est valable qu’une seule fois et à chaque logement. Sachez également que seuls les travaux de rénovation effectués par les entreprises RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) sont acceptables. Soyez tranquille en ce qui concerne la durée de l’emprunt, car au maximum elle peut atteindre une dizaine d’années (10 ans) et au minimum 3 ans. Certaines banques accordent une exception de 15 ans pour les travaux de six actions ou qui figurent dans l’option de performance énergétique globale.

simulation pret travaux

Qui peut bénéficier de l’éco prêt travaux ?

L’éco prêt travaux est accessible à tout le monde notamment aux propriétaires de la maison, aux sociétés civiles et aux copropriétés. Généralement, il concerne les logements collectifs ou individuels, les habitats construits avant 1990 ou encore les résidences principaux. C’est depuis le 1er janvier 2014 que les copropriétaires ont bénéficié de cet emprunt écologique, de même pour les logements collectifs. Votre société n’est pas soumise à l’imposition (SCI), n’ayez aucune crainte, vous pouvez jouir de ce prêt à zéro intérêt. Toutefois, il faut au moins que l’établissement soit mis à la disposition de l’un de vos associés d’une manière tout à fait gratuite. Et si vous n’avez pas de collègue, il faut que vous donniez en location votre local et c’est à ce moment-là que l’habitat deviendra une résidence principale. Ce statut de « résidence principale » est très important jusqu’à ce que vous payiez intégralement la totalité du prêt. Au cas où le bâtiment en question se transforme en résidence secondaire alors l’emprunteur a comme devoir de rembourser le capital. La procédure est exactement la même si vous décidez de vendre votre logement lors de la période du prêt. Par ailleurs, le montant maximal que vous pouvez effectuer est de 30 000 euros par maison. Cette somme reste varier et dépend de l’option que vous choisissez ainsi que de votre situation familiale actuelle. Pour une personne veuve, divorcée ou célibataire, le plafond s’élève à 25 000 euros. Pour un couple : 35 000 euros et les personnes à charge, il y a un supplément de 7 500 euros. Par conséquent, l’éco prêt travaux est très utile dans la vie quotidienne et particulièrement lors des grands travaux éligibles pour redécorer sa maison.